Le bilan de compétences, comme son nom l’indique, vous permet d’évaluer vos compétences professionnelles mais aussi personnelles, vos aptitudes et vos motivations. Il y a de nombreuses raisons qui pourraient vous pousser à faire ce bilan : vous envisagez de vous réorienter, vous souhaitez poursuivre une formation, vous voulez faire évoluer votre carrière en interne ou en externe et bien plus encore. Comme le bilan de compétences est souvent à l’initiative de l’employé, on peut se demander s’ il faut forcément avertir son employeur. Dans cet article, nous vous éclairons sur la question et nous vous partageons nos astuces pour que vous puissiez réaliser votre bilan de compétences dans les meilleures conditions.

Vous n’avez pas besoin d’avertir votre entreprise

Vous avez le choix ou non d’en informer votre entreprise, mais sachez qu’il n’y aucune obligation à évoquer votre souhait de réaliser un bilan de compétences. Il s’agit d’une démarche personnelle et d’un droit qu’on ne peut pas vous enlever. Vous vous demandez alors peut-être ce qui est le plus judicieux ? Il n’y a pas de bonne réponse. Rester discret vous permettra d’éviter un éventuel conflit qui pourrait créer des tensions avec vos supérieurs. Mais la communication et la transparence sont parfois une bonne solution, et permettent souvent de crever l’abcès. Tout dépend de la relation que vous avez avec votre entreprise, et de l’objectif du bilan. C’est pourquoi vous êtes la seule personne à savoir ce qui conviendrait le mieux.

Comment faire un bilan de compétences sans alerter son employeur

Si vous ne souhaitez pas que votre entreprise soit au courant, vous devez impérativement effectuer votre bilan de compétences en dehors des horaires de travail. Il peut donc être plus difficile de trouver un créneau dans ce cas là. Nous vous conseillons d’organiser votre bilan durant la pause midi, le soir après le boulot, ou éventuellement le weekend. A noter qu’il est tout à fait possible de réaliser un bilan de compétences durant vos congés ou vos RTT. Si vous habitez en Ile De France, il sera assez facile de trouver un organisme de bilan de compétences à Paris qui soit flexible. Dans les autres villes, cela peut être plus compliqué mais vous finirez forcément par trouver la bonne solution.

Comment financer mon bilan de compétences ?

Comme vous ne souhaitez pas avertir votre employeur, vous ne pourrez évidemment pas lui demander de financer le bilan de compétences. Heureusement, vous avez la possibilité d’utiliser vos crédits de compte personnel de formation (CPF), que vous avez cumulés en travaillant. Chaque année travaillée correspond à 500€ de crédits, et vous pouvez obtenir jusqu’à 5000€. Vous pourrez alors sans aucun soucis financer votre bilan de compétences. Sachez d’ailleurs que votre entreprise ne connaît pas et n’a pas à connaître le montant de vos crédits CPF. Cette information n’appartient qu’à vous, et vous pouvez les utiliser comme bon vous semble.

Dans le cas où vous seriez prêt à avertir votre employeur, il est tout à fait possible qu’il finance en intégralité votre bilan de compétences. C’est une démarche assez courante qui permet d’aider l’employé à évoluer dans l’entreprise de la façon la plus optimale. Vous pourrez alors l’effectuer durant vos heures de travail, tout en gardant votre rémunération habituelle.

Laisser un commentaire