Si vous désirez partir travailler en Suisse, il y a certaines choses à savoir avant de s’y aventurer. Où s’installer, quel papier remplir, où payer ses impôts ?

Oui, cela n’est pas aussi simple qu’il puisse paraître. Bien qu’il s’agisse d’un pays frontalier de la France, il y a certaines lois et règles nettement différentes, d’autant plus que la Suisse ne fait pas partie de l’Union Européenne. Faut-il habiter en France à la frontière ou déménager en Suisse, quel type de permis de travail doit-on demander ? Voici un petit guide pour vous aider à y voir plus clair si vous partez travailler en Suisse.

Faut-il déménager en Suisse ?

Tout d’abord, la question du déménagement se pose. Les salaires suisses sont souvent très attractifs mais il faut prendre en compte que le prix de l’immobilier est très élevé. Selon l’endroit où est situé votre futur travail, vous pouvez réfléchir à être transfrontalier. Cela signifie que vous habitez à la frontière, côté France et vous travaillez en Suisse. C’est une excellente solution car vous gardez un confort au prix de l’immobilier français tout en augmentant votre pouvoir d’achat. De plus, l’autre avantage de devenir transfrontalier est de pouvoir investir dans l’immobilier comme par exemple dans l’immobilier neuf à Vetraz-Monthoux. Ville qui se situe à la limite entre les deux pays et qui gagne en popularité en se dynamisant de jour en jour. Faire le choix d’investir dans l’immobilier neuf dans cette région peut s’avérer judicieux car vous serez gagnant si vous décidez de vendre quelques années plus tard.

Quel papier préparer ?

En premier lieu, parlons permis de travail. L’administration est un peu plus conséquente pour aller travailler en Suisse puisqu’il ne s’agit pas d’un pays de l’Union Européenne. Ce faisant, il faut demander des permis de travail lorsque vous souhaitez partir en Suisse. Il existe plusieurs types de permis :

  • Le permis L ou de courte durée : pour un CDD entre 4 mois et un an. Ce permis est renouvelable
  •  Le permis B : pour les ressortissants de l’UE qui souhaitent travailler et s’installer en Suisse entre 1 et 5 ans. Ils doivent disposer d’un contrat de travail au moins égal à un an.
  • Le permis C : pour bénéficier de ce permis, il faut s’installer en Suisse, être ressortissant de l’UE et avoir un contrat de travail (CDI).
  • Le permis G : destiné aux frontaliers. Pour ceux qui veulent rester habiter en France, ce permis vous permet de travailler en Suisse sans problème du moment où vous rentrez chez vous au moins une fois par semaine. Ce permis est valable 5 ans.

Où payer ses impôts ?

Dans le cas où vous décidez de devenir transfrontalier, il y a une législation particulière. Si vous êtes frontalier et que vous travaillez dans le canton de Genève, vous êtes prélevé à la source et vous devez remplir une attestation de déclaration d’impôt française dans laquelle vous indiquerez que vous êtes imposé en Suisse.

Si vous travaillez hors du canton de Genève, vous êtes considéré comme un travailleur métropolitain, et donc imposé tel quel.

Si vous ne rentrez qu’une fois par semaine, vous payez vos impôts en Suisse.

Laisser un commentaire