Pour le dessinateur et l’auteur belge Philippe Geluck, écouter de la radio ou des chansons françaises quand on écrit ou dessine empêche la concentration. En revanche, le doux son de la musique classique inspire et booste l’imagination.

Qu’en est-il réellement ?

De nombreuses études ont été menées sur le lien entre l’écoute de la musique et la productivité au travail. Les avis sont partagés. Pour certains, la musique inspire et facilite les tâches les plus banales du quotidien. Un casque sur la tête et l’on est isolé du bruit ambiant, on se détend ou l’on se concentre sur notre tâche ? Selon les scientifiques, ce n’est pas le cas pour tout le monde. D’après Daniel Levitin, musicien et chercheur en psychologie cognitive qui a écrit « This is your brain in music », la musique parasite les fonctions cognitives du cerveau. Nous ne mettons pas toute l’attention nécessaire dans l’exécution de notre tâche principale. D’autres recherches viennent contredire cette hypothèse. En effet, la première étude sur la musique menée par J.G. Fox et E.D. Embrey en 1972 a démontré que les ouvriers qui écoutaient de la musique étaient plus efficaces dans leurs tâches. Les données peuvent-elles changer dans un environnement de travail où les tâches sont diverses et qui requiert davantage de concentration et de réflexion ? NON ! L’étude réalisée par PRS et PRS for Music le prouve. Près de 90 % des individus qui ont passé des tests de mathématiques et d’orthographe ont obtenu de meilleurs résultats quand ils écoutaient de la musique.

Quand la musique devient stimulante !

Pour l’exécution de tâches répétitives, voire monotones, la musique permettrait de moins ressentir la fatigue selon Hervé Platel, chercheur en neuropsychologie à l’Université de Caen. En effet, le cerveau se synchronise naturellement avec la musique. Celle-ci détend et stimule la mémorisation. Par ailleurs, travailler en musique diminue le stress et l’anxiété d’après les observations de Terasa Lesiuk, chercheuse de l’Université de Windsor. Les ingénieurs en informatique qui ont participé à l’étude ont fini leur tâche plus rapidement et se sont montrés plus inventifs quand ils écoutent de la musique. Celui-ci produit un sentiment positif qui influe sur l’organisation cognitive dans le cerveau. L’écoute de la musique permet aussi de se mettre dans sa bulle et être à l’abri des bruits environnants lorsqu’on travaille en open space.

Au travail : quel genre de musique écouter ?

Il est important de bien choisir les morceaux à écouter. Il n’y a que les chansons préférées qui peuvent stimuler les circuits de la récompense du cerveau. Cet état de bien-être libère également de la sérotonine qui améliore l’humeur et favorise la concentration. Au travail, mieux vaut écouter une mélodie neutre pour favoriser la concentration et la productivité selon Daniel Levitin. Pour lui, les paroles distraient le cerveau. Elles perturbent la réflexion linguistique ce qui peut fatiguer le cerveau à la longue, donc diminue la concentration. Le matin, avant d’aller au bureau, on peut écouter des morceaux entrainant pendant 15 minutes pour nous donner du peps.

Laisser un commentaire