Bien souvent, une fois sortie des études, il ne subsiste que la couleur noir ou bleu dans nos choix de stylos. Pourtant, varier la couleur de ses stylos n’est pas si inutile que ça. Le vert ou rouge ont également leurs places sur nos bureaux. C’est pourquoi nous vous avons rédigé un petit article qui s’applique à vous montrer en quoi l’utilisation de plusieurs couleurs n’est pas si inutile que ça (que ce soit dans la vie de tous les jours ou dans un milieu professionnel).

Tout d’abord, nous n’allons pas aborder tout de suite le côté pratique des couleurs, mais bien un principe scientifique, et ce afin de vous montrer en quoi les couleurs sont différentes. Alors si vous vous souvenez encore de vos cours de science du lycée, rendez-vous au prochain paragraphe.

Le principe de longueur d’onde

Revenons donc aux fondements : lorsque nous voyons quelque chose, c’est grâce à notre cornée qui va former une image, elle sera par la suite projetée sur la rétine, qui est tapissée de photorécepteurs. Ces derniers peuvent être de deux sortes : en bâtonnets (pour capter la luminosité) ou en cônes (pour capter les couleurs). Ces-derniers peuvent être de 3 sortes : bleus, verts ou rouges, tous trois captant différentes longueurs d’ondes. Ainsi, si une longueur d’onde est courte, elle sera perçue comme étant du violet/bleu, si elle est longue, ce sera du orange/rouge. Et c’est là que les choses deviennent intéressantes pour nous, car c’est cette longueur d’onde qui va influencer notre visibilité.

Le bleu pour reposer

C’est grâce à ce principe de longueur d’onde que l’on comprend mieux l’importance des couleurs. En effet, le bleu ayant une longueur d’onde plus courte que le rouge, il se rend certes moins visible, mais repose également plus l’œil. Voilà pourquoi nous avons pris l’habitude d’écrire au bleu ou au noir, et c’est pourquoi ces deux couleurs sont omniprésentes dans votre bureau. Cependant, faite un petit test, prenez une feuille et écrivez un court paragraphe au stylo noir, puis reproduisez-le en bleu, vous verrez tout de suite que le bleu repose effectivement plus l’œil que le noir.

Le vert pour corriger

Le vert est sans doute la couleur que l’on n’utilise plus une fois sortie du collège. Pourtant cette couleur a également bon nombres de propriétés ! La première étant que notre œil a une sensibilité bien plus étendue dans le vert que dans les autres couleurs primaires. C’est pourquoi la couleur apaise et aide à la concentration. En outre, on associe dès le plus jeune âge cette couleur à la correction mais surtout à des remarques positives. C’est pourquoi il ne faut pas la négliger en entreprise ! Ecrire en vert permet d’encourager inconsciemment une personne.

Mais attention, cette couleur est à proscrire pour vos papiers administratifs.

Le rouge pour souligner

Couleur ayant la plus grande longueur d’onde, elle permet de mettre en valeur des informations très importantes. Faites un petit essaie. Placez deux objets dans une pièces (l’un bleu, l’autre rouge) et observez la pièce : votre regard se posera naturellement sur l’objet rouge. Cette couleur a donc le don de capter notre attention grâce à sa longueur d’onde mais également sans doute par réflexe biologique. En effet, le rouge est la couleur du sang, nous sommes donc programmés de manière biologique pour y prêter plus attention.

Utilisez donc le rouge avec parcimonie, pour mettre les informations importantes en avant. Mais n’en abusez pas, car cette couleur fatigue le regard.

Un stylo 4 couleurs

Vous l’aurez donc compris, il ne faut pas ignorer les différentes couleurs qui peuvent être à votre disposition. C’est d’ailleurs dans cette optique là que le célèbre stylo 4 couleurs a été inventé. Véritable prince parmi les stylos, il permet d’avoir toujours à porter de main ces couleurs. Rendez-vous donc en magasin ou sur un e-shop spécialisé dans les fournitures de bureau pour vous en procurer un, ou des stylos à couleur unique.

Laisser un commentaire